Comment déduire un bureau à domicile dans son entreprise

Une question très légitime nous est presque systématiquement posée par les travailleurs autonomes :Est-ce que je peux déduire les frais de mon domicile s’il me sert de bureau ou d’entrepôt? Nous explorerons dans cet article les règles et les manières pour déduire votre bureau à domicile. Deux questions doivent d’abord être répondues :

 

  • Est-ce que l’utilisation de mon domicile est admissible comme lieu de travail et donc déductible?
  • Quelles sont les dépenses qui peuvent être incluses?

 

Admissibilité du domicile

 

Pour que votre résidence soit en partie déductible, vous devez respecter les trois règles suivantes :

  • Votre résidence doit servir comme lieu de travail principal;
  • Vous devez accueillir dans votre résidence des clients;
  • Votre entreprise ne loue aucune autre place d’affaires.

 

Si votre résidence sert seulement à entreposer du matériel, mettre à jour votre comptabilité ou retourner des appels téléphoniques, elle ne pourra pas être considérée comme déductible aux fins de l’impôts. Par ailleurs, à moins d’exception, vous ne pourrez pas déduire de frais de bureau à domicile si vous louez un espace de travail ailleurs. Désolé!

 

Dépenses admissibles

 

Une fois l’admissibilité résolue, il faut comptabiliser les dépenses déductibles de la résidence.  La majorité des dépenses reliés à l’habitation peuvent être utilisées pour diminuer le revenu imposable. Voici une liste des principales dépenses déductibles :

 

  • Intérêts payés sur l’hypothèque (mais pas le remboursement en capital!);
  • Électricité et frais de chauffage;
  • Taxes municipales et scolaires;
  • Assurances habitation;
  • Déneigement et autres entretiens extérieurs;
  • Dépenses d’entretien de l’espace de bureau;
  • Internet;
  • Frais de location ou frais de condo.

 

Méthode de calcul

Un des principes de base pour la déductibilité d’une dépense est qu’elle soit de nature professionnelle, et non personnelle (voir notre article Dépenses d’entreprises à ce sujet). Il ne serait pas logique de déduire la totalité des frais de la résidence, alors qu’une légère partie du domicile est utilisé pour le travail. La proportion de ces dépenses doit donc être calculée pour connaître l’utilisation professionnelle.

 

La principale méthode utilisée est la superficie de la résidence réservée presqu’exclusivement au bureau à domicile par rapport à l’ensemble de la superficie habitable. Le pourcentage obtenu en divisant la superficie du bureau par celle de la résidence sera le pourcentage des dépenses qui seront admissibles dans sa déclaration de revenus.

 

Dans certains cas, des calculs différents peuvent être utilisés. Par exemple, le nombre de pièces ou l’utilisation de l’espace de bureau par différentes personnes pour un usage personnel peuvent servir de proportion. Mais ceux-ci doivent être justifiés et raisonnables. Nous vous recommandons d’être prudents et consulter un comptable professionnel dans un tel cas.

 

Et comment est-ce qu’on déclare le tout?

Une section du formulaire T2125 – État des revenus de travail indépendant est réservée à l’utilisation de la résidence pour affaires. Toutes les dépenses doivent y être inscrites en entier. Par la suite, la superficie du bureau et la superficie de la résidence servent à compter la proportion des dépenses admissibles.

 

En passant…

Bien entendu, cet article n’est qu’un aperçu de règles fiscales complexes et variables dans le temps. Chez Axiome CPA, nous faisons notre possible pour vous donner un maximum d’informations. Mais, nous ne pouvons pas écrire dans un court texte tout ce que nos cerveaux de comptables détiennent comme information. De toute façon, qui voudrait lire le contenu du cerveau d’un comptable! Contactez-nous dans la boîte ci-bas pour obtenir un peu plus de nos connaissances.