Comment déduire des frais d’automobiles dans son entreprise

Comme travailleur autonome, nous sommes souvent appelés à nous déplacer dans un contexte de travail : un déjeuner d’affaires au centre-ville, une rencontre avec un prospect en banlieue, une formation à l’extérieur de la ville, etc. Afin de diminuer l’impôt à payer en fin d’année, toutes ces dépenses peuvent être déduites sur la déclaration de revenus. Mais comment si prend-on pour respecter les règles fiscales en matière de déductions de l’automobile dans un contexte professionnel?

 

Attention, cet article ne s’adresse pas aux entrepreneurs exploitant une entreprise incorporée. Des mesures différentes sont prévues à cette fin. Mais si vous aimez nous lire, alors poursuivez…

 

Il y a deux questions importantes à se poser concernant les déductions des dépenses automobiles :

 

  • Quels déplacements sont admissible?
  • Quelles dépenses peuvent être incluses?

 

Déplacements admissibles

Déterminons tout d’abord les déplacements qui sont admissibles comme déplacement fait pour affaires. Pour l’ensemble d’une entreprise, toutes les dépenses engendrées dans le but de générer un revenu peuvent être considérés comme déductibles (voir notre article Guide sur les dépenses déductibles pour une entreprise). Il en est de même pour les déplacements automobiles. Le déplacement doit avoir été fait dans le but direct ou indirect de générer un revenu.

Exemple de déplacements admissibles :

  • Rencontre avec un client/prospect;
  • Activités de réseautage;
  • Formation;
  • Rencontre avec des partenaires d’affaires (comptable, banquier, fournisseur, avocat, etc.).

***Il est important de noter que seulement le trajet entre votre lieu de travail et votre point d’arrivée est admissible aux déductions***

 

Déplacements non-admissibles

Bien entendu, les instances gouvernementales surveillent de près les déplacements automobiles afin que seulement les portions pour affaires soient déduites. Voici des exemples de déplacement qui sont considérés comme personnel plutôt que professionnel :

  • Déplacement entre la maison et le lieu de travail principal;
  • Déplacement qui est fait de façon régulière (Par exemple, si vous vous rendez chez le même client trois jours par semaine pendant plusieurs semaines).

 

Il est important de bien analyser ses déplacements et consulter un spécialiste au besoin. Les règles fiscales sont complexes et laissent souvent place à l’interprétation.

 

Dépenses admissibles

La majorité des dépenses de votre véhicule doivent être calculées durant l’année et par la suite répartie selon la partie des dépenses personnelles et professionnelles. Voici une liste non-exhaustive des dépenses admissibles à considérer :

  • Paiement de la location mensuelle dans le cas d’un véhicule louée;
  • Intérêts payés sur un prêt automobile dans le cas d’un véhicule achetée (attention, le paiement en capital ne doit pas être inclus!);
  • Essence;
  • Entretien courant du véhicule (changement d’huile, remplacement de pièces, changement de pneus, etc.);
  • Assurance automobile;
  • Frais d’immatriculation annuel;
  • Amortissement dégressif sur la valeur initiale du véhicule.

Encore une fois, mieux vaut consulter un spécialiste si vous avez des interrogations.

 

Maintenant, je fais quoi?

Registre de déplacements

Premièrement, nous vous conseillons de garder un registre de vos déplacements faits pour affaires. Vous pouvez utiliser un carnet que vous laissez dans votre véhicule, télécharger une application tels que Trip Log ou Everlance, louer un appareil spécialisé (par exemple Odotrack) ou encore compléter un registre informatique périodiquement.

 

Compilation des dépenses

Deuxièmement, vous cumulez et gardez précieusement toutes les dépenses reliées au véhicule afin de les réclamer en fin d’année.

 

Et comment est-ce qu’on déclare le tout?

Troisièmement, vous devez inclure ces dépenses à votre déclaration de revenus. Le formulaire T2125 – État des revenus de travail indépendant contient une section réservée à l’utilisation de l’automobile.

 

Nous vous conseillons d’appeler un comptable pour le questionner et s’assurer que tout est en règle. Car, s’il y a bien un point systématiquement analysé par les vérificateurs gouvernementaux, ce sont bien les déplacements!

 

En passant…

Bien entendu, cet article n’est qu’un aperçu de règles fiscales complexes et variables dans le temps. Chez Axiome CPA, nous faisons notre possible pour vous donner un maximum d’informations. Mais, nous ne pouvons pas écrire dans un court texte tout ce que nos cerveaux de comptables détiennent comme information. De toute façon, qui voudrait lire le contenu du cerveau d’un comptable! Contactez-nous dans la boîte ci-bas pour obtenir un peu plus de nos connaissances.