Voyager tout en travaillant : le combo parfait pour notre comptable aventurière

En septembre dernier, notre collègue Véronique nous a partagé son projet: voyager tout en travaillant pendant 6 semaines. Elle voulait vivre sa grande passion pour le voyage, tout en étant rémunérée. En tant qu’employeur, c’est  le genre de projet qui nous fait tripper. On adore voir nos collègues vivre leurs passions et oser explorer. Elle a eu tout notre appui pour cette aventure. Elle nous raconte ici son séjour comme travailleuse nomade. Bonne lecture!

 

Par Véronique Rainville, CPA, CMA, MBA, comptable au bureau de Québec

 

Ceux qui me connaissent bien savent à quel point j’adore voyager. J’ai besoin de m’évader à l’international, ça fait partie intégrante de moi. Je suis de ces voyageurs qui ont une carrière et un emploi stable, mais qui ne peuvent s’empêcher d’avoir souvent des pensées pour la prochaine destination. Bref, je sais et je sens à l’intérieur de moi que je dois partir le plus souvent possible.

 

Cette fois-ci, ma façon de voyager fut différente de ce que j’avais déjà vécu. J’ai décidé d’essayer ce mode de vie appelé « Digital Nomad », ou travailleur nomade. On nomme ainsi les travailleurs qui adoptent un mode de vie dans lequel ils voyagent fréquemment tout en travaillant à distance. Grâce à une profession qui nécessite uniquement un ordinateur et une bonne connexion WiFi. Dans ma situation, j’ajouterais également qui nécessite une grande ouverture d’esprit de mes boss pour me permettre à mon tour de faire mes débuts dans ce monde de « digital nomad ».

 

MAINTENANT, ON VA OÙ?

J’avais déjà beaucoup voyagé : Pologne, France, Allemagne, Hawaii, Ouest du Canda, Portugal, Maroc, Sri Lanka, Pérou. Cette fois, je partais 6 semaines. Je pouvais donc me permettre d’aller loin, très loin, assez pour me dépayser. Ma destination était choisie : Bali, île paradisiaque en Indonésie. Pourquoi? Je réponds simplement : Pourquoi pas?

 

Première étape, faire des recherches sur tout ce qu’il y avait à voir, à essayer, à expérimenter sur cette île indonésienne. La culture de l’île, l’offre touristique et la proximité de plusieurs autres îles indonésiennes offrent beaucoup. J’ai même dû par moment me recentrer et me dire que je devais également travailler sur place.

 

VOYAGER TOUT EN TRAVAILLANT

Deuxième étape, faire des recherches pour trouver le parfait environnement de travail.  Parce que pour la partie voyage, c’est plutôt instinctif et sans exigences particulières. Mais quand on souhaite travailler de 25 à 30 heures par semaine, on se doit d’être assidu pour trouver un milieu professionnel adéquat. Principaux critères : excellente connexion WiFi, espace de travail encourageant la productivité et idéalement un esprit de coworking.

 

Finalement, mon choix se porte sur le Outpost à Canggu, un espace de coworking parfaitement réfléchi pour les travailleurs nomades. Tous mes critères sont respectés : une excellente connexion WIFI, des salles de conférences, des espaces communs et de la climatisation, aspect non négligeable ici à Bali!  Ce sera parfait pour voyager tout en travaillant (ou travailler tout en voyageant!)

 

Outpost à Canggu: un espace de coworking de rêve!

 

En plus, le Outpost offre aussi un lieu de coliving. Il s’agit d’une villa composée de 8 chambres avec une cuisine commune et une superbe piscine. On y retrouve une communauté composée de « digital nomads » en provenance des quatre coins du monde. Voilà l’environnement qui me semble parfait pour ma conciliation travail-voyage!

 

SORTIR DU LOT, MÊME DANS UN GROUPE DE MARGINAL

Dès mon arrivée au Outpost, les mots de bienvenue se multiplient. Les questions usuelles de voyage fusent de partout: Tu viens d’où ? Tu es ici pour combien de temps? On y ajoute cependant une petite question propre au monde des travailleurs nomades :

« Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? Toi aussi tu travailles en développement web ou en médias sociaux? »

« Non, je suis comptable à Québec »

« (silence) »

 

À partir de ce moment, je me sens une étrangère, une intruse bien différente des autres. Je ne suis pas une blogueuse, ni une pigiste en programmation. Je suis une comptable. Une CPA,CMA,MBA! Ça fait donc de moi la première comptable à intégrer la communauté du Outpost. Mais il n’y a rien de mal à sortir du lot. On pourrait même dire que c’est plutôt divertissant!

 

CE QUE J’EN RETIENS

Durant ces 6 semaines, j’ai pu prouver à la communauté de « Digital Nomad » qu’une comptable pouvait s’offrir ce mode de vie. Nos principaux outils de travail, tel QBO, sont disponibles en ligne. Tous nos logiciels et données sont accessibles via une bonne connexion VPN.

 

Bien sûr, plusieurs efforts doivent être mis en place pour que tout se déroule bien. La volonté des dirigeants de notre cabinet et l’implantation d’outils technologies adéquats sont nécessaires. La clé du succès aura été une bonne planification et organisation de la charge de travail, la gestion du décalage horaire ainsi que l’implication de mes collègues et clients dans mon aventure.

 

 

Cette semaine, c’est ma dernière semaine. Le retour à la réalité sera probablement difficile. J’ai cependant hâte de retrouver mon chez-moi, mes collègues de travail et ma vie à Québec. Mais une question fondamentale subsistera : La prochaine fois, je pars où?

 

 

 

Axiome CPA considère que tous les membres de l’équipe doivent être en mesure de réaliser leurs rêves, autant personnels que professionnels. Dans notre démarche d’employeur de choix (voir notre article à ce sujet), il est tout normal pour nous d’offrir un contexte d’emploi prospère pour les travailleurs nomades. Ce n’est pas parce que nous sommes comptables que nous sommes confinés à travailler dans un cadre rigide et beige! Si vous avez le goût de vous offrir un emploi stimulant rempli de possibilités, consultez notre section Carrières ou écrivez-nous au jobdereve@axiomecpa.com.